Lutter contre la coprophagie

 

Définition de la coprophagie de Wikipedia :

La coprophagie (ou scatophagie), consiste, pour un animal à se nourrir des excréments des autres animaux. Les animaux coprophages jouent un rôle essentiel dans les mécanismes de métabolisation et de recirculation de la matière organique morte (feuilles mortes, animaux morts, excréments). Ce sont, pour la plupart, des insectes coléoptères ou diptères. Généralement ces insectes sont spécifiques des excréments d'un animal. C'est le cas, par exemple, des insectes qui fréquentent les excréments des grands ongulés vivant dans les forêts européennes, les savanes africaines ou de ceux que l'homme a domestiqués. Les principaux insectes coprophages sont les bousiers, des mouches et les cafards. Quelques espèces de poissons ont aussi adopté ce comportement, ainsi que certains rongeurs comme les cochons d'inde ou les lagomorphes comme les lapins pour qui c'est une source de vitamine B et une façon d'optimiser l'utilisation des protéines.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, les excréments ont un goût. Les excréments qui ont le plus de succès auprès des chiens sont ceux des chiens et des chats nourris avec des boites ou des croquettes. Il y a 3 raisons pour expliquer ce phénomène. Les aliments industriels contiennent des additifs pour accentuer le goût et l'odeur des aliments de façon à les rendre plus appétissants. Ces additifs ne sont pas digérés et se retrouvent dans les déjections et leur donnent en quelque sorte la même odeur que celle de la boite ou des croquettes initiales.

Il faut savoir qu'une boite contient toujours des glucides (sucres contenus dans les pâtes, le riz et les céréales), des protéines coûtent plus chèr que les glucides, les fabriquants ont tout intérêt à mettre beaucoup de glucides dans les boites pour en réduire le coût. Il en sera de même pour beaucoup d'aliments de bas de gamme du commerce.

Les rations riches en glucides encouragent donc la coprophagie. Les boites et croquettes bon marché du commerce sont de plus peu digestes et ont de nombreux constituants alimentaires non digérés ou insuffisamment dans les selles, ce qui encourage un peu plus ce phénomène. Le fait de rajouter des vitamines et des sels minéraux ou des enzymes digestifs ne résout en général pas le problème.

L'ingestion de déchets doit etre punie sur le fait à distance à chaque fois que l'on surprend un animal à tenir cette attitude. Tout est une question d'éducation pour ce qui est de l'encourager ou de le dissuader.

Commercialisé sous le nom de ASCOPET disponible en pharmacie, cet extrait d'algues marines a un autre usage. Riche en acides aminés, vitamines et minéraux c'est un complément alimentaire conseillé lors de mue excessive ou de pelage terne. A l'usage il s'est avéré que si son goût est généralement apprécié par les chiens, sa digestion modifie l'odeur des selles ce qui est intéressant pour traiter la coprophagie.